Accueil » Actualites

RÉCEPTION PROVISOIRE DU PONT BASCULE DU LUALABA

RÉCEPTION PROVISOIRE DU PONT BASCULE DU LUALABA

Date de publication : Lundi 30 Avril 2018

Le pont bascule du Lualaba sur la RN 39 est prêt à opérer. L’Agence Congolaise des Grands Travaux a procédé ce jeudi 22 mars à la réception technique de cet ouvrage en présence du Ministre provincial en charge des infrastructures du Lualaba. Cette réception technique a été l’occasion pour le Chef d’antenne de l’ACGT grand Katanga de sensibiliser les usagers au respect du tonnage requis pour chaque type de véhicule.

Ce pont qui sera mis en service dans quelques jours a été construit à proximité du péage du Lualaba de manière a coupler les deux contrôles à savoir la vérification du tonnage et le payement des frais de péage. Débuté il y’a 5 mois, ces travaux qui ont été exécutés par la firme Crec 7 qui touche à leur fin ont fait l’objet d’une réception technique ce jeudi 22 mars de la part de l’Agence Congolaise des Grands Travaux, Maitre d’ouvrage délégué du ministère des Infrastructures,  Travaux Publics et Reconstruction, en présence de l’Office des Route, gestionnaire de cet axe, et du Ministre provincial des travaux publics, bénéficiaire de l’ouvrage. 

Le pont bascule qui est installé sur un complexe d’un hectare et demi comprend une cabine de contrôle, un bâtiment de logement pour les agents, 2 guérites commis à la sécurité du site, un groupe électrogène, des sanitaires et le pont à peser lui-même. L’équipe de réception technique a inspecté l’ensemble de ces ouvrages, relevant à l’intention de l’entrepreneur les améliorations à apporter à l’ensemble. 

Pour se rassurer du bon fonctionnement du pont à peser, l’équipe de réception a orienté le trafic vers cet outil. Sur la dizaine de camions contrôlés, aucun n’était en surcharge, à la grande satisfaction du Ministre Norbert Mbangu qui a entrepris de sensibiliser les camionneurs au respect du tonnage. 

Une opinion mal informée estime que les ponts bascule sont faits pour créer des recettes. Flori Mwamba Tshifumbe, Chef d’antenne de l’ACGT Grand Katanga n’est pas d’accord avec cette opinion, il soutient que les recettes entrent dans le cadre de l’entretien et réhabilitation de la route.

Les efforts de sensibilisation pour le respect du tonnage requis selon le type de camion doit davantage se poursuivre auprès des compatriotes, car il est curieux de voir  que les camions à immatriculation étrangère ne sont jamais en sur tonnage.

Par Jules KABULA

Copyright© 2015 ACGT | Tous Droits Resérvés | développé par eliajimmy Consulting